Tuesday, December 10, 2019
Engaged Digital Evangelist.


Haïti Tech Summit: “Message reçu @Jack”

Avez-vous compris le message de Jack Dorsey, le cofondateur de Twitter ? On se souviendra du passage en Haïti de…

By Max Guybert Lyron , in Gouvernance Société , at June 25, 2018 Tags: , , , ,

Signaler un abus: secretariat@maxglyron.com

Avez-vous compris le message de Jack Dorsey, le cofondateur de Twitter ?

ShortV-HTS-2018-Sponsor-Summary-Updated
Affiche annonçant Jack Dorsey comme panéliste à Haïti Tech Summit | Source: haititechsummit.com

On se souviendra du passage en Haïti de Jack Dorsey, co-fondateur de Twitter, CEO et fondateur de Square, dans le cadre de la 2e édition de Haïti Tech Summit, une réunion annuelle qui se donne pour objectif de revitaliser l’économie entrepreneuriale d’Haïti et la repositionner comme un cas d’étude de l’innovation catalysée dans un “pays émergent.”

L’annonce qui avait été faite par Marc Alain le 28 avril 2018 sur son compte Twitter, avait créé une certaine fièvre tant dans les médias qu’au niveau de la sphère des acteurs et activistes du numérique en Haïti.

En effet, en dépit des difficultés financières qu’elle a connues récemment, Twitter vaut à présent pas moins de 30 milliards de dollars (Avril 2018); assez pour que la présence physique de son co-fondateur suscite l’intérêt des participants à HTS qui veut être le plus grand accélérateur numérique en ligne dans les marchés émergents [en Haïti]:

Néanmoins, une publication de Jack sur son compte Twitter personnel à plus de 4 millions d’abonnés a suscité la controverse et des réactions diverses: une photo en plongée avec une vue sur Jalousie, dressant ainsi un spectacle pour le moins hideux des constructions anarchiques à la périphérie de Pétion-ville:

Cette publication de Jack qui contraste nettement avec l’excitation observée et témoignée par la plupart des acteurs locaux du numérique, me rappelle le célèbre discours de Angela Davis lors de son passage en Haïti. “Si vous écoutez les médias américains, vous ne mettrez jamais les pieds en Haïti”.

Elle me fait relire également les pages 133 et 134 de l’ouvrage Haïti Danse de Jean Carmy Félixon (2016):

“Constamment, j’avais vu des images venant d’Haïti, et ces images étaient toutes négatives. Les chaînes auxquelles je suis abonnée ne m’ont jamais présenté une image positive sur Haïti. Ces journalistes réduisent le pays à ses bidonvilles de la Capitale, et le présentent comme une jungle humaine…

Plus d’un ont investi et investissent encore dans cette guerre médiatique contre Haïti et son peuple.”

Ces réactions relevées parmi les multiples réponses du fil de la conversation ont ainsi attiré mon attention :

 

Nous sommes en guerre, il ne faut jamais l’oublier à chaque fois qu’il faut prendre une décision.