Haïti : nous avons ouvert les portes au Coronavirus

  • Ce que nous révèle l’incident impliquant professeur de l’UEH (Limonade)
  • Le COVID-19 ne doit pas être un motif de stigmatisation

Voilà plusieurs semaines que le Coronavirus, qui affecte les pays du monde entier semble miraculeusement épargner Haïti. Comme pour préserver cette situation et dans le souci manifeste de « garder le pays hors de danger, » nous assistons à des mécanismes de défense dépourvus de toute humanité. Revenons-en aux faits.

Un professeur d’université, ayant remarqué des symptômes similaires à ceux du COVID-19 a eu la clairvoyance de se mettre en quarantaine [volontaire] et d’alerter les autorités sanitaires compétentes. Mais cette attitude responsable lui a coûté sa maison (incendiée) et a failli couter sa propre vie. Dire que jusqu’alors, les résultats des tests étaient encore attendus (…)

On se rappelle bien qu’il y a 2 semaines, 16 personnes étaient placées en quarantaine dans un hôtel préposé à cet effet. Nous avions assisté au même déchainement des riverains qui étaient vraisemblablement prêts à incendier l’hôtel dont il s’agit, motivés par le seul souci de protéger leur espace de toute contamination au Coronavirus.

Alors que cette situation sans précédent devrait plus que jamais nous commander les vertus du vivre ensemble et de la solidarité pour faire face à la pandémie, elle révèle non seulement notre méconnaissance du CORONAVIRUS comme la facilité avec laquelle elle se transmet, mais aussi et surtout, combien il sera difficile pour les autorités de répertorier, documenter, prendre en charge et reporter les éventuels cas de la maladie conformément aux protocoles internationaux dont nous sommes tributaires.

Ces comportements rétrogrades, conséquences de notre inculture et de l’irresponsabilité de acteurs concernés (gouvernance de l’information) ne feront que nous compliquer la tâche dans la réponse commune à apporter dans la lutte contre la pandémie. Fort de cet élan de stigmatisation, nous sommes en train d’ouvrir les portes à la propagation du Coronavirus.

You may also like...