Tuesday, December 10, 2019
Engaged Digital Evangelist.


« Lave latcha w », l’appel « solennel » d’Haïti au monde entier

De la célère nécessité de censurer cette chanson qui représente un opprobre pour les luttes, les Droits Humains et les libertés…

By Max Guybert Lyron , in Société , at August 20, 2018 Tags: , , , ,

Signaler un abus: secretariat@maxglyron.com

De la célère nécessité de censurer cette chanson qui représente un opprobre pour les luttes, les Droits Humains et les libertés

 « Lave Latcha w ». Deux DJ bien connus du terroir se sont accordés pour produire ce qui est depuis peu, la frénésie de notre jeunesse, en cette période de fin de vacances d’été.

“Latcha w pa lave, w ap monte sou moun ; Lave latchaw rès limena!” ,

…c’est la rengaine de cette interprétation qui constitue la version triviale — sinon notre expertise révélée — d’une chanson plutôt particulière.

https://youtu.be/rv81cjXQJg8

Bref historique de cette emblématique chanson

Le texte de ce refrain, dont la version actuelle date de 1944, est celui de la célèbre Bella Ciao [Salut ma belle], un chant de révolution originaire d’Italie, qui représente le manifeste de la bravoure des opposants au régime Nazi d’Hitler (à l’époque, allié au Régime fasciste italien).

La légendaire mélodie de cette chanson qui remonte pour sa part aux débuts du XXe siècle est également l’initiative de travailleuses de la Plaine du Pô qui, courbées à longueur de journée, ont su dénoncer leurs conditions de travail, ce qui a conduit en 1908 à cette victoire de la classe sociale ouvrière avec l’instauration d’une Loi limitant la journée de travail à huit (8) heures.

Vers la seconde moitié du XXe siècle, Bella Ciao, traduite en plusieurs langues d’ailleurs, allait s’imposer comme l’hymne de la résistance italienne. Ayant joué un rôle majeur dans la grande controverse historique opposant les Etats-Unis et l’union soviétique, notamment durant la crise de Cuba, cette chanson qui exprime la protestation, la lutte antifasciste, la révolution, est devenue un hymne à la résistance dans le monde entier.

Bella ciao aujourd’hui

Dans le contexte mondial actuel où se produisent de grands mouvements géopolitiques, cette chanson est de plus en plus interprétée, adaptée en vidéo, reproduite un peu partout dans le monde, chacun suivant les valeurs qu’il entend véhiculer.

Entre médiocrité et abjection, Haïti offre sa culture ?

Haïti, notre société où les valeurs s’effritent, l’a également adaptée à sa réalité. C’est peut-être l’unique explication à cette démarche de ces DJs haïtiens qui ont utilisé cet hymne d’une valeur historique, pour faire ressortir la vulgarité [stéréotypée de surcroît] dans sa plus ignominieuse expression. La récente épisode au Champ-de-Mars devrait nous interpeller et nous faire prendre conscience que nous sommes tenus d’offrir un autre spectacle…

Alors que l’indignation qui était sensée en résulter devrait indubitablement concerner tous ceux qui encore, demeurent attachés aux valeurs sociales, éthiques, morales et républicaines, je suis au regret de déplorer le silence conséquemment complice des secteurs [concernés]. Je ne les citerai pas. Pas aujourd’hui. Pas nécessaire non plus. Nous sommes dorénavant habitués à ce silence.

Aussi, au nom des Pères de la Première République Noire du Monde, symbole historique de la résistance; au nom d’une génération de révolutionnaires éclairés qui croient au changement par l’action; au nom de la morale et d’une responsabilité partagées, au nom de tous ceux qui souhaitent offrir mieux aux générations futures, demandé-je à ce que cette interprétation “Lave Latcha w”, honte nationale, soit bannie de tous les medias, supprimée de toutes les plateformes, et la diffusion interdite sur l’ensemble de notre territoire National.

Max Guybert LYRON | Août 2018.

 

Comments