Les jeunes professionnels sont majoritairement touchés

Telle la manifestation d’un nouveau syndrome, ce problème pour le moins inquiétant semble d’un coup affecter, depuis le début de l’année, une grande majorité de jeunes professionnels. Si le problème ne date pas d’aujourd’hui, on constate que la situation a depuis peu, pris de l’ampleur.

J’ai l’impression qu’on vient d’atteindre un niveau jusqu’ici jamais atteint. Alors que toutes les conditions suffisaient déjà pour justifier cette situation de stress et de grande inquiétude, la cause occasionnelle est encore recherchée.

J’ai essayé de l’assimiler aux récents évènements macabres qui se sont déroulés ce week-end : massacre au centre-ville, assassinats (Pétion-ville, carrefour feuilles…), multiplication des cas d’enlèvement, sans oublier les vidéos qui circulent sur les RS autour de la situation dans l’Artibonite ; toutefois, les échecs cuisants et répétés des opérations policières (notamment au Village de Dieu) semblent susciter une incertitude et confirmer que nous sommes définitivement livrés à nous-mêmes.

En moins d’une semaine, près d’une dizaine d’amis proches m’ont fait part de cette angoisse qui les envahit sans une explication objective, une inquiétude qui se manifeste par un total désintérêt, des pics de panique, d’hypertension et autres manifestations psychosomatiques assimilables à un niveau très élevé de stress.

En marge de l’arrivée fort probable du COVID-19, d’une inflation certaine, d’une détérioration du climat sécuritaire, cette inquiétude est justifiée. Il faut être attentif à ces symptômes : indifférence, boulimie, dépression, sensation de boule dans la gorge, palpitations, crises d’angoisses… Je conseillerais à toute personne se sentant sérieusement affectée par la situation du pays de consulter un psychologue ou un professionnel du travail social.

Les conséquences de cette situation peuvent se révéler très graves sur les familles, autant que les individus. Il serait bien que des psychologues et travailleurs sociaux se penchent sur cette question qui risque d’avoir des conséquences désastreuses à moyen et long termes sur la société en général. Face à ce tableau, notre résilience est fortement éprouvée.

Fuite de cerveaux haïtiens – Haïti Economie

You may also like...